Une dimension supplémentaire

La perspective inversée

Des volumes qui jaillissent de formes en creux, ou, à l’inverse, des profondeurs perçues sur des éléments pourtant en élévation, sont des illusions d’optique extrêmement troublantes produites par la « perspective inversée ».

 

La photographie ci-dessous présente une salle du château de Gaillon dans l’Eure. L’espace perçu à travers cette image, par la perspective des lignes et l’éclairage de la scène, peut être rapproché de celui de l’intérieur d’un parallélépipède rectangle aux faces texturées.

Vexin-17340Droite

 

L’image a été travaillée pour isoler les différents plans (murs, sol et plafond) et leur apporter des corrections de perspective. Un modèle à imprimer et à découper a été réalisé. Il est téléchargeable par un clic droit sur l’image ci-dessous (enregistrer l’image sous …). Vous pourrez ensuite en lancer son impression, de préférence sur un papier à grammage assez élevé (250g par exemple).

Vexin-17340-PerspectiveInversee6

L’image qui suit précise, si nécessaire, les découpes et marques de pliage à effectuer.

Vexin-17340-DécoupesPliages

C’est un volume en plein (une pyramide tronquée aux faces extérieures imprimées) que nous vous proposons de réaliser, soit l’inverse d’un assemblage « naturel » de l’image.

 

PerspInv6

 

Le modèle, collé sur une nouvelle feuille de papier, doit être présenté à la verticale dans un environnement lumineux favorable (la présence d’ombres projetées du volume sur son support perturberait la perception). L’illusion de la profondeur (en creux !) sera obtenue par une observation en vision monoculaire (il vous faudra masquer ou fermer un oeil). L’effet maximal est atteint par un déplacement latéral de l’observateur devant l’objet.

L’image qui suit est une capture du modèle assemblé. Son observation sur votre écran (même en ayant vos deux yeux ouverts ! :) permet d’appréhender le phénomène.

PerspInv7

Une perception correcte du modèle en papier va être très compliquée pour notre cerveau qui est confronté à une incohérence: le volume de l’objet est en contradiction avec l’image en perspective que notre vision lui transmet. Pourtant, après quelques hésitations, il privilégiera malgré tout l’interprétation de cette dernière. Et ce trouble persistera même dans des situations totalement incohérentes, telle que celle présentée ci-dessous.

 

PerspectInv1

Une réouverture de l’oeil que nous avions fermé pour l’observation du phénomène va provoquer un retournement de la forme. La perception du relief du modèle en papier, obtenue par la vision binoculaire, neutralisera l’illusion.


Inspiré par le modèle classique du « cube flottant », ce deuxième montage est le plus spectaculaire. La boîte métallique apparait en jaillissement et son orientation semble suivre notre déplacement.

L’image qui suit est le modèle à télécharger et à imprimer…

IMG_17872-Modele

… tandis que les découpes et lignes de pliage sont présentées ci-dessous:

IMG_17872-PliageLa boîte assemblée (en creux) pourra être collée sur une feuille en carton grâce au support présent sur le modèle. La photographie suivante présente l’assemblage effectué.

IMG_17872b-Assemblage

Les deux photographies ci-dessous sont deux captures du modèle en carton (et non, bien entendu, de la boîte originale). Elles le présentent sous deux points de vue. La perception du volume de la boîte à travers ces images est identique à celle d’une vision monoculaire du papercraft.

BoiteFlottante

Mais ces deux images, côte à côte, forment également un couple stéréoscopique destiné à une vision croisée (si vous savez loucher,… !;). Et, en vision 3D, les distorsions de la boite provoquées par un déplacement de votre tête devant l’écran sont tout à fait comparables à celles qui peuvent être observées en « monoscopie » sur le modèle papier …