Une dimension supplémentaire

Le Vieux Paris de M. Robida & Retro-futurisme: le XXe siècle illustré par A. Robida


Les environnements immersifs du XIXe siècle

Le Vieux Paris de M. Robida


 

Image extraite de l’ouvrage Le Panorama / Exposition universelle 1900 / publié sous la dir. de René Baschet / avec les photographies de Neurdein frères et Maurice Baschet. – Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

 


Sur la Seine en 1900

LE VIEUX PARIS AU QUAI DE BILLY

[…] M. Robida, l’artiste fantaisiste que double un poète, est en même temps, et plus encore, un savant qui, pris de passion pour les vieilles villes, en a, dans des livres nombreux et recherchés, récolté toutes les silhouettes et reconstitué tous les aspects. Il n’ignore rien de cet étonnant passé de la grand’ville ; il s’y promène familièrement et nul n’est appointé comme lui pour y servir de guide.

C’est ici son oeuvre et, peut-on dire, son chef-d’oeuvre, si éphémère soit-il et si fragile, car bien qu’il ait su lui donner la tournure séculaire:, c’est pour quelques jours de durée, et quand le Monde aura passé par là, quelque nouvel Haussmann renaîtra  pour faire justice du Vieux Paris ressuscité, comme il a fait de l’autre. Hâtons-nous donc de suivre M. Robida.

De la porte Saint-Michel, qui ouvre devant le pont de l’Alma, il nous conduira sur la place du Pré-aux-CIercs, où se dresse une des tours du Louvre et la Maison aux Piliers; des rues s’ouvrent, toutes curieuses et prenantes : celle-ci, la rue des Vieilles-Étuves, avec les maisons historiques de Nicolas Flamel, de Théophraste Renaudot, de Robert Estienne et la maison où naquit Molière; celle-là, la rue des Remparts, aux pignons non moins vivants, artistement fouillés, étrangement tordus. La place Saint-Julien-des-Ménétriers, avec l’église de la Confrérie des Jongleurs ménestrels, puis de la Corporation des Musiciens, mène aux Piliers des Halles, si célèbres dans les fastes parisiens. Puis, c’est le Grand Châtelet avec l’entrée du pont au Change — pont à maisons comme tous les anciens ponts de Paris ; après, la rue de la Grande-Foire-Saint- Laurent, la cour de la Sainte-Chapelle et la cour de l’Archevéché.[…]

Texte extrait du Figaro illustré No 120 de mars 1900 – Source: Archive.org

 


 

 

Gravures extraites de l’Exposition pour tous 1900, Visites pratiques à travers les Palais; Montgredien et Cie éditeurs, Librairie Illustrée Paris – Source: Archive.org

 


Les environnements immersifs du XIXe siècle

Retro-futurisme, le XXe siècle illustré par A. Robida


 

Les illustrations qui suivent sont extraites de deux ouvrages de A. Robida: Le vingtième siècle, Georges Decaux, éditeur 1883 et Le vingtième siècle: La vie électrique à la librairie illustrée – Source: Archive.org