Une dimension supplémentaire

« Between Dark and Light » en 3D grâce à l’effet Pulfrich

 

Pour visionner en relief ces animations, il vous faudra chausser une paire de lunettes « High-Tech » telle que celle qui est présentée ci-dessous ! :)… C’est la vision de l’oeil droit qui devra être filtrée pour cette série .

 

 

 

Autres pages précédemment publiées, consacrées à l’effet Pulfrich:

« Big Data » et reconstruction 3D (2) – Samothrace et l’effet Pulfrich

Reconstruction 3D par photogrammétrie réalisée à l’aide de VisualSFM/CMVS. Les 34 photographies utilisées sont extraites du web.

 

Samothrace-3Dreconst-01

 

Samothrace-Reconst3D-VisulSFM-PullfrichCette animation du modèle 3D peut être visionnée en relief grâce à l’effet Pulfrich

 

LunettesPulfrich… Pour cela, c’est l’oeil gauche qui devra, ici,  être équipé d’un filtre sombre ! :)…


Pour plus d’infos sur l’effet Pulfrich, voir les pages précédemment publiées: L’effet Pulfrich et L’effet Pulfrich: Acte 2 !

L’effet Pulfrich: Acte 2 !

Expérimentez la vision en relief avec votre écran traditionnel grâce à l’effet Pulfrich !:)…
Il n’est pas nécessaire de disposer d’un écran 3D pour plonger dans la troisième dimension. Il suffit d’une simple paire de lunettes de soleil quelque peu adaptée pour s’immerger dans les profondeurs des superbes scènes d’animation qui suivent et que nous devons à dono.
Une précédente page ( http://www.surrealites.com/?p=1117 ) avait déjà été consacrée à l’effet Pulfrich sur ce site. Quelques explications du phénomène ainsi que les conseils pour réaliser ses propres lunettes 3D (de très haute technologie ! ;) y avaient été données. Une consultation de cette page est donc fortement recommandée ! :)
Pour percevoir correctement le relief dans les deux animations qui suivent, c’est la vision de l’oeil droit qui doit ici être filtrée. Si vous ne l’avez pas encore fait, il convient donc d’ôter le « verre » gauche de votre paire de lunettes de soleil ! :). Un basculement en mode « plein écran » est fortement recommandé ! :)



« Une ptite maison qui tourne »


Hommage en 3D à Hayao Miyazaki
 

Le sens de défilement, parfois inversé dans cette dernière vidéo, nécessiterait de retourner ponctuellement ces lunettes. Mais Cette dernière animation inspirée par celles de Miyazaki est pour moi l’occasion de remercier Rémi, qui, par un très sympathique message, m’a apporté une information très intéressante à propos de la série « Rémi sans famille« . Ce dessin animé japonais, adapté du roman français « Sans famille » d’Hector Malot, qui a été diffusé à la télévision à la fin des années 1970, avait été conçu en exploitant l’effet Pulfrich. Cette particularité est peu connue, les chaines de télévisions françaises n’en ayant pas fait mention (contrairement aux chaines japonaises) , ni à cette époque ni même lors des rediffusions suivantes. Aujourd’hui, l’intégrale ( 51 épisodes! ) est commercialisée sous la forme d’un coffret collector. La réalisation en 3D, curieusement, n’y est toujours pas évoquée, mais c’est une occasion pour les nostalgiques avertis de redécouvrir cette série… en relief ! ;)

L’effet Pulfrich

Du 20 au 24 mars, se sont tenues à Laval, les 15es rencontres internationales de la Réalité Virtuelle et des technologies convergentes: Laval Virtual ( http://www.laval-virtual.org/2013/). Parmi les technologies exposées lors de telles manifestations, certains systèmes de visualisation en 3 dimensions font rêver les amateurs pour lesquels ils restent encore, bien souvent, hors de portée. C’est donc l’occasion de proposer un « joke » !:)…

Vous avez déjà eu, probablement, l’occasion d’expérimenter l’effet Pulfrich. Ce phénomène « psycho-optique » a été autrefois exploité comme technique de visualisation en 3D. Le type d’animation compatible avec ce procédé est relativement limité, mais les moyens techniques exigés pour le spectateur sont tellement modestes, qu’il nous a semblé intéressant de revenir dessus. De plus, quelques recherches sur internet permettront de dénicher des vidéos ou des images animées (dont la vocation initiale n’était pas forcément celle là !) qui produiront des résultats du plus bel effet !

La première étape va consister à s’équiper d’une paire de lunettes adaptée. On pourra trouver à très faible coût, dans le commerce,  des lunettes à effet pulfrich. Mais plutôt que de partir à la recherche d’un magasin spécialisé, il pourra être beaucoup plus simple de se fabriquer, soi-même, cet accessoire. Vous avez forcément chez vous, l’une de ces paires de lunettes de soleil ( de type « discount » !) achetée occasionnellement et très vite oubliée au fond d’un tiroir,  aux « verres » en plastique très sombre. Il suffira d’ôter l’un des verres pour disposer d’un équipement adapté. Certes, l’équipement pourra paraitre…  peu élégant ;), mais il sera parfaitement efficace !

Vous vous interrogez probablement sur le choix du « verre » à ôter: Faut-il enlever le gauche ou le droit ?

Dans notre cas, ce choix importe peu, étant donné que nous n’allons pas forcément visualiser des animations adaptées (le sens de rotation des images ne sera pas toujours le même). Vous pouvez donc enlever l’un ou l’autre des verres, tout en sachant qu’il vous faudra parfois retourner votre paire de lunette pour filtrer, selon l’animation, la vision de l’oeil gauche ou celle de l’oeil droit. Je vous avais dit, déjà, que le dispositif pouvait être « peu élégant » !;)…
La première vidéo que je vous propose de visionner nécessite un filtre devant l’oeil gauche. Vous pouvez donc ôter le « verre » droit, si vous hésitez. Pour chaque animation, nous préciserons le côté filtré.

 

LunettesPulfrich

 Voici une photographie de notre paire de lunette « prête à l’emploi »,….

… et, pour commencer,  une vidéo provenant de Youtube,  dont la vocation est de démontrer l’effet Pulfrich.

Cette vidéo permet de bien appréhender le phénomène. On remarque que selon le sens de déplacement des éléments dans l’image (de la gauche vers la droite pour ceux qui sont situés en arrière plan ou bien, de la droite vers la gauche lorsque qu’il reviennent au premier plan), ils apparaitront, selon le cas,  en arrière ou en avant du plan image. Les éléments fixes restant, pour leur part, positionnés sur ce plan image. Ce qui n’est pas sans créer, d’ailleurs, quelques incohérences en bas de l’image.

Il est peut-être utile, à ce stade, d’apporter quelques explications sur « l’effet Pulfrich ». La définition donnée par wikipedia est la suivante:

L’effet Pulfrich : « phénomène psycho-optique […] basé sur la constatation que la vitesse de l’impulsion nerveuse est fonction de l’intensité du signal lumineux qui la déclenche, une image plus vive arrivera plus rapidement au cerveau qu’une image plus terne. En utilisant cette propriété, on peut simuler un effet 3D  . »
En clair: l’effet stéréoscopique est obtenu par la fusion dans notre cerveau d’une image gauche et d’une image droite décalées temporellement par l’assombrissement d’une d’entre elles.

 

Mais certaines animations que l’on peut trouver sur internet, et qui, normalement,  ne sont pas forcément destinées à cela,  peuvent parfaitement être visionnées avec nos lunettes, et produire des effets stéréoscopiques très intéressants.

Je vous en propose ici quelques unes,  et vous laisse en rechercher d’autres !;)…

 

sailor girl (close) de Braulio Guido (braulioguido.blogspot.com/)


C’est ici la vision de l’oeil droit qui doit être filtrée.

Et pour terminer en musique: Secret Island – Monophon ()


Secret Island – Monophon – Videoclip from daniel schmid on Vimeo.

L’effet de relief sur ce vidéoclip est assez remarquable, tout particulièrement lorsque la rotation s’accélère
(même si la position du personnage dans la profondeur de la scène peut parfois troubler).
Le filtre doit être placé devant l’oeil gauche

Je vous souhaite, maintenant, de bonnes recherches sur internet. N’hésitez pas à me faire part de vos trouvailles.

A bientôt.


D’autres pages consacrées à l’effet Pulfrich: