Une dimension supplémentaire

L’ inpainting avec G’MIC

L’inpainting est une technique de reconstruction de parties d’images manquantes. Ses applications sont multiples: depuis la restauration de photographies partiellement détériorées jusqu’à l’extraction volontaire d’éléments dans une image. David Tschumperlé et Maxime Daisy ont développé pour G’MIC, un filtre particulièrement remarquable nommé « Inpaint [patch-based]« . Nous avons utilisé ce filtre (complété par quelques légères retouches manuelles)  pour éliminer les grillages d’un parc animalier séparant cruellement certains animaux, de jeunes visiteuses :)

 

Montaigu-3433-0Avant

Montaigu-3433-5Après

 

Montaigu-3312b-0Avant

Montaigu-3312b-3Après

Les animations qui suivent présentent les différentes étapes du traitement: Pour chacune d’elles, apparaissent la photographie originale, le masquage du grillage, le résultat du filtrage automatique et enfin l’image définitive après retouches.

Montaigu-3433

Montaigu-3312b

Expériences graphiques en 3 dimensions

Des innovations sont-elles envisageables dans le graphisme des images 3D ?

Certains filtrages appliqués simultanément sur les deux images d’un couple stéréoscopique permettent de conserver une bonne perception du relief. Cette méthode ouvre la voie à des formes graphiques « non-conventionnelles » d’images en relief.

Les traitements effectués ici ont été réalisés à l’aide de certains filtres de G’MIC appliqués sur les deux photographies d’une capture stéréoscopique.

Les deux anaglyphes ci-dessous (le premier en couleur et le second en noir et blanc) présentent des montages effectués à l’aide des deux photographies initiales.

Anaglyphe-20510-Couleur

Anaglyphe-20510

 

 

Tandis que les suivants présentent différents filtrages appliqués sur les photographies:

Anaglyphe-20510-GMIC-MakeSwigglyMake squiggly

 

Anaglyphe-20510-GMIC--MarbleMarble

 

Anaglyphe-20510-GMIC-PaintingPainting

 

Anaglyphe-20510-GMIC-RodiliusRodilius

 

Traitements graphiques d’un couple stéréoscopique

Paris-dgs2be-inkscape

 

Cette page présente de manière détaillée les différentes étapes qui ont permis d’obtenir le couple stéréoscopique présenté ci-dessus. Un certain nombre de filtres proposés par Gimp (http://www.gimp.org) ont été appliqués sur tout ou parties des images. Du texte a également été intégré en mettant en oeuvre diverses techniques.

 

Paris-dg
Le couple stéréoscopique original (L’Hôtel de ville de Paris)

 

  • Des effets différenciés ont d’abord été appliqués sur le décor et la statue en définissant des zones de sélection.

Paris-selection

Le filtrage effectué sur la statue est une sorte de « solarisation » :
Filtre > Flou gaussien sélectif
Calque > Couleurs > Courbe

graph11

Ce réglage donne au métal un aspect lustré, proche de l’inox. Les paramètres de la courbe auront été sauvegardés pour retrouver les mêmes réglages pour les deux images.

Pour passer maintenant à la zone extérieure à la statue, il suffit de sélectionner dans le menu : Sélection > Inverser
On appliquera au décor un traitement très différents:
Filtre > Flou gaussien sélectif
Calque > Couleurs > Auto > Extensions de couleurs …

Paris-dgs2

  • L’étape suivante a consisté en l’ajout d’un bandeau de texte vertical dans la partie gauche de l’image. L’effet de transparence bleutée des lettres est obtenu par une inversion du fond.

Paris-dgs2b

  • Intégration des halos lumineux : Afin de donner une certaine épaisseur à cet effet, 2 modèles d’éblouissements ont été superposés en décalant leurs centres d’une image à l’autre.

Filtres > Effets de lumière > Effet d’éblouissement
Filtres > Effets de lumière > Eblouissement graduel (Classic)

Paris-dgs2be

  • Pour le texte « Une dimension supplémentaire », il a été fait appel au logiciel Inkscape (http://www.inkscape.org), un autre outil libre de dessin, mais vectoriel, cette fois, et qui autorise ainsi diverses transformations telles que le suivi de chemins pour les textes, les rotations, etc… Inkscape permet le travail sur calques et l’export d’images au format bitmap tout en conservant les couches alpha. C’est, de plus, un outil très puissant pour convertir des images bitmap en images vectorielles au format SVG (Scalable Vector Graphics).

Lancer Inkscape
Calque > Ajouter un calque > En-dessous du calque courant
Fichier > importer pour charger en fond d’écran l’image créée avec Gimp
Sur la couche de travail, tracer un cercle puis saisir séparément le texte.
Sélectionner simultanément ces 2 éléments grâce à la touche Shift, puis sélectionner dans le menu : Texte > Mettre suivant un chemin. Cette fonction va « enrouler » le texte autour du cercle.

Paris-inkscape0

L’onglet « Rotation » de la fonction : Objet > Transformer …. permettra de préciser une valeur d’angle afin d’amener le texte à la position désirée (une valeur négative fera tourner le texte dans le sens des aiguilles d’une montre). On pourra toujours modifier la taille du texte, la police employée,… grâce au bouton : « Voir et sélectionner une police,…« , et modifier la couleur des éléments en sélectionnant un autre bouton du menu : » Editer le style des objets,…« . La 4ème valeur des couleurs après les valeurs RVB est le canal alpha (255=visible, 0=totalement transparent).
Après avoir préparé notre texte, on pourra supprimer le calque supportant l’image chargée en fond depuis la fenêtre des calques : Calque > Calques …. On pourra ensuite revenir au menu général d’Inkscape pour enregistrer l’image : Exporter en bitmap .
Depuis Gimp, il nous restera alors qu’à charger cette nouvelle image, Fichier > Ouvrir comme un calque dans chacune des images de notre couple. Après avoir positionné le calque sur une première image, on reproduira l’opération sur la deuxième en décalant latéralement son implantation afin d’ajuster la position du texte dans la profondeur de l’image (on pourra s’aider de règles horizontales pour caler correctement le texte entre les 2 images).

Paris-dgs2be-inkscape