Surréalités - Une dimension supplémentaire

Scannographie et stéréoscopie

La scannographie (ou scanographie) est un procédé de capture d’images qui exploite un scanner de bureau en remplacement d’un traditionnel appareil photographique. La fonction de cet appareil très commun, qui est normalement destiné à produire des copies de documents plats, est ici détournée pour réaliser des prises de vues d’objets en 3 dimensions. La profondeur de champ d’un tel dispositif est réduite mais elle peut tout de même varier de manière relativement importante selon le matériel utilisé. Ainsi, les scanners à technologie CCD, qui sont les plus couramment employés pour cet usage, permettent des numérisations d’éléments de plusieurs centimètres d’épaisseur. L’éclairage particulier des scanners produit des images aux illuminations très caractéristiques dont la résolution n’a rien a envier à celle des photographies numériques traditionnelles.

 

Scan23

 

La capture d’objets à l’aide d’un scanner nécessite quelques adaptations selon le type d’objet à numériser. Un élément rigide pourra être simplement posé (avec précaution !) sur la vitre du scanner, alors que des objets déformables, imposeront un retournement de l’appareil.

Mais un phénomène très étonnant va apparaître si l’on compare différentes captures d’un même objet. En effet, l’angle de vue de ce dernier semblera varier selon la position qu’il occupe sur la vitre du scanner. Et ce qui n’avait aucune incidence pour un document plaqué sur le scanner, devient alors très visible sur des objets d’une certaine épaisseur. Ainsi, en numérisant deux fois un même objet, légèrement déplacé latéralement, les deux images obtenues pourront même être traitées comme des vues d’un couple stéréoscopique traditionnel.

 

CaptScan01
Les images qui suivent, présentent sous la forme d’un couple stéréoscopique croisé et d’un anaglyphe, les résultats du montage de deux captures de notre statuette.

 

Scan20

 

Scanner30